• Accueil
  • > ABOUT US
  • > Bakary Sambe de l’UGB sur France24  » le Maroc bénéficie, en Afrique, d’un capital-image adossé à un bilatéralisme sélectif efficace »

Bakary Sambe de l’UGB sur France24  » le Maroc bénéficie, en Afrique, d’un capital-image adossé à un bilatéralisme sélectif efficace »

Bakary Sambe de l’UGB sur France24  » le Maroc bénéficie, en Afrique, d’un capital-image adossé à un bilatéralisme sélectif efficace »


Bakary Sambe de l'UGB sur France24 " le Maroc bénéficie, en Afrique, d'un capital-image adossé à un bilatéralisme sélectif efficace"
Dans une interview donnée au site de la chaîne France 24, Dr. Bakary Sambe de l’Université Gaston Berger de Saint-Louis (CER-CRAC) revient sur la stratégie marocaine en Afrique subsaharienne dans une analyse de la dernière tournée du Roi Mohammed VI dans la région.
« En cette époque de ruée économique vers l’Afrique et alors que l’Europe et les États-Unis sont en crise, le Maroc se positionne avec ses banques et ses accords de libre-échange qui vont lui permettre de commercer librement avec des pays constituant un marché de 250 millions d’habitants », affirme Bakary Sambe, enseignant-chercheur à l’université Gaston-Berger de Saint-Louis au Sénégal, et auteur d’ »Islam et diplomatie : la politique africaine du Maroc ».

Et d’ajouter : « Aujourd’hui des entreprises marocaines battent des entreprises françaises sur des appels d’offres parce qu’elles bénéficient de ce lobbying. » (…)

Son malikisme, l’une de quatre doctrines du sunnisme, est particulièrement prisée par les gouvernements luttant contre le fondamentalisme islamique. « Face à l’avancée du wahhabisme et du salafisme d’une part, et du chiisme iranien d’autre part, le roi essaye de créer un sorte de sainte alliance autour de l’islam malikite modéré dont le Maroc serait le centre », analyse Bakary Sambe.

« Depuis l’indépendance, le Maroc a développé un sentiment d’encerclement : au Nord, par les Espagnols avec qui les relations sont difficiles sur les enclaves de Ceuta et Melilla, et à l’Est, par l’Algérie qui soutient le Front Polisario [mouvement indépendantiste sahraoui], rappelle Bakary Sambe. Aussi voit-il sa politique extérieure comme un désenclavement stratégique vers le Sud, au moment d’une recomposition diplomatique dans la région. »

Mais, pour Bakary Sambe, Mohammed VI a encore une chose à faire avant d’asseoir définitivement sa popularité auprès des Subsahariens : gommer cette image de « gendarme de la politique anti-immigration de l’Europe » qui colle à son pays. Et ce, malgré les réformes adoptées en septembre 2013 par le royaume afin d’offrir davantage de droits aux migrants clandestins.

Source : http://www.france24.com/fr/20140306-maroc-mohammed-vi-m6-tournee-afrique-subsaharienne-gabon-leader/

Laisser un commentaire